CFP: Turqueries et regards croisés entre l’Orient et l’Occident

Université d’Ankara
Faculté des Lettres

Colloque international organisé par le Département de Langue et Littérature françaises à l’occasion du 80ème anniversaire des études françaises à l’Université d’Ankara (1936-2016)

Turqueries et regards croisés entre l’Orient et l’Occident
12-13 mai 2016

A l’occasion du 80ème anniversaire des études françaises à la Faculté des Lettres de l’Université d’Ankara (1936-2016), le Département de Langue et Littérature françaises organise un colloque international.
Les Turqueries ou autrement dit le thème turc a joué un grand rôle dans la littérature et les arts (la peinture, la musique, le ballet, les objets décoratifs etc…) en France. Si les croisades ont mis en contact l’Orient musulman et l’Occident chrétien, la prise de Constantinople et la montée en puissance de l’Empire ottoman ont fait des Turcs ottomans le principal représentant de l’Orient en Occident. Pour les écrivains français le thème turc représentait l’altérité par excellence. Peu importait la véracité de l’image, la fiction française s’était emparée du Turc. Georges de Scudéry relate l’histoire du célèbre Ibrahim, vizir du sultan Soliman le magnifique dans Ibrahim ou l’illustre Bassa. Le grand Racine, si respectueux des règles classiques, ose contourner la tradition des sujets antiques en prétendant que “l’éloignement des pays répare en quelque sorte la trop grande proximité des temps” et crée sa tragédie intitulée Bajazet d’après le prince ottoman du même nom. A ne pas confondre avec le héros de l’opéra de Vivaldi, un autre Bajazet, le sultan vaincu par Tamerlan. Bien avant Molière, Rotrou fait parler ses personnages en turc dans sa pièce intitulée La Sœur. Molière reprendra ce procédé avec le succès que l’on connaît dans Le Bourgeois gentilhomme qui est la turquerie par excellence du 17ème siècle et qui combine non seulement des personnages turcs mais aussi la musique de Lully directement inspirée des sonorités turques, sans parler des costumes et des pas de danse à la turque. Ainsi, la mode est lancée par Molière pour se moquer des Turcs. D’autre part, grâce à la Bibliothèque orientale d’Herbelot l’érudition passe également par les Turqueries. Au 18ème siècle le thème turc se mêle de critique et de philosophie. Voltaire rapporte les paroles du vieux Turc d’Istanbul, il faut cultiver son jardin, sans cesser de condamner le fanatisme musulman. Les Turqueries se mêlent également de littérature licencieuse voire érotique. Au 19ème siècle les Turqueries se fondent dans l’Orientalisme et prennent des accents politiques. Peut-on dire que de nos jours la tradition des Turqueries continue, après avoir subi certes une certaine transformation ? Peut-on considérer La Pasión turca d’Antonio Gala ou Le Turquetto de Metin Arditi comme des turqueries contemporaines ?
Le but de ce colloque est de discuter les Turqueries dans tous ses états et de faire le bilan de la mode turque dans la littérature et les arts en France. Les Turqueries ouvriront également la voie à d’autres axes de réflexion :
-La relation entre le thème turc, l’imaginaire sur les Turcs et le voyage en Orient.
-La mode turque dans la littérature et les arts en Europe.
-L’apport des témoignages des envoyés officiels du gouvernement français en Turquie à la formation de l’image du Turc et de la mode turque dans la société française et le témoignage sur l’Europe des premiers voyageurs et officiers Turcs ottomans.
-Le thème français dans la littérature et les arts en Turquie (ottomane et républicaine).

Conférences plénières :
Metin Arditi, écrivain
Christine Peltre, professeur d’histoire de l’art à l’Université de Strasbourg

Langue de travail : français
Durée des interventions : 20 minutes
Les actes de ce colloque seront publiés par l’Université d’Ankara
Le voyage et le séjour sont à la charge des participants
Une excursion en Cappadoce sera organisée à la demande des participants le 14 mai 2016

Les intitulés des propositions accompagnés d’un résumé de 300 mots au maximum et d’une notice bio-bibliographique de l’intervenant doivent être envoyés avant le 15 janvier 2016 à  l’adresse suivante:
turqueries2016@gmail.com